Inventaire d’un Explorateur en vadrouille

Qui veut voyager loin ménage sa monture“, disait Jean Racine.

Et la monture ici, je vous le donne en mille… c’est nous !
Alors pour être affutés comme des lames, prêts à bondir sur toutes les occasions, prêt à nous jeter à pieds joints dans l’aventure – cette belle et douce inconnue aux parfums d’imprévus – mieux vaut s’équiper en conséquences.

1ère étape, incontournable et non des moindres: la mise à jour des vaccins
(ou comment se voir injecter assez d’anticorps pour les 3 prochaines générations)

Wine Explorers ; Jean-Baptiste Ancelot ; wine ; adventure ; travel ; tasting ; discovery ; vin ; bouteille ; tour du monde ; wine tour ; wine trip ; voyage
Soyons sérieux deux minutes. Il est important de bien préparer son corps à un tel “marathon“ du voyage, surtout avec 92 pays en ligne de mire. Au total, et si j’ai bien compté, ce sont onze injections par explorateur ! Si, si, je vous assure :
-1 injection contre la fièvre jaune, le seul vaccin obligatoire lorsque vous vous déplacez dans des pays dits “tropicaux“, notamment en Afrique, en Amérique du Sud et dans les Caraïbes – et fortement recommandé de manière générale
-1 injection contre le ROR (Rougeole-Oreillons-Rubéole), de la pure prévention, j’ai oublié de faire la rougeole étant enfant. Et une rougeole d’adulte, il vaut mieux éviter… Ca pique un peu paraît-il.
-1 injection contre l’Hépatite A
-3 injections en prévention contre la rage : la 1ère à J1, la 2nde à J+7 et la 3ème à J+28
-1 injection contre la fièvre typhoïde
-2 injections  contre l’encéphalite japonaise : la 1ère à J1 et la 2nde à J+28
-1 injection contre la D.T. Polio (Diphtérie-Tétanos-Poliomyélite-Coqueluche)
-et 1 injection contre la méningococcie
Plus quelques gentilles poussées de fièvre… Ca fait partie du “package“ !

2ème étape : l’administratif
(et non…c’est pas facultatif… snif…)

Wine Explorers ; Jean-Baptiste Ancelot ; wine ; adventure ; travel ; tasting ; discovery ; vin ; bouteille ; tour du monde ; wine tour ; wine trip ; voyage
Youpi ! J’adore courir à droite à gauche pour un tampon oublié, une signature dans la mauvaise case du formulaire machin truc ou une nouvelle photocopie de la carte d’identité – parce que sur la précédente on ne reconnaît pas du tout ta tête, l’impression est affreuse…

Bref, une fois toutes ces réjouissances terminées tu as en ta possession quelques outils indispensables à ton équipement de « Super Explorateur» :
-2 passeports (et ouais ! ça c’est la classe) dont un dit « grand voyageur » avec 16 pages en plus pour accueillir tous tes futurs cachets de douane
-1 permis de conduire international (attention, il n’est valable que 3 ans)
-1 nouvelle carte d’identité. Oui, c’était vivement recommandé : va expliquer au douanier du contrôle aux frontières que c’est bien toi le petit garçon imberbe sur la photo vieille du lycée, alors qu’aujourd’hui tu as une barbe de 5 jours et les cheveux mi-longs…

3ème étape : le sac à dos
(ou comment essayer de ne pas ressembler à une mule alors que ton sac pèse 30kg)

Un savant mélange – non, plutôt un casse tête chinois !! – pour réussir à faire tenir dans un seul et unique sac à dos tout l’équipement nécessaire au voyage – de l’habillement au couchage en passant par le nécessaire de toilette – non par pour un, mais bien pour deux explorateurs ! Pourquoi me direz-vous ? Parce que l’ami Ludo aura lui sur les épaules tout le matériel technique, et croyez moi, il portera aussi sa croix. Résultat : on optimise, on réduit au strict minimum, à la recherche de l’équipement ultra compact et ultra léger.

Petit résumé d’un sac à dos « optimisé » pour une personne :
-1 paire de chaussures de marche, aérées et imperméables, protégeant la cheville et permettant aux pieds de respirer (enfin j’espère…)
-7 paires de chaussettes anti-ampoules (on n’arrête pas le progrès !)
-7 magnifiques boxers/caleçons d’aventurier
-2 pantalons convertibles short
-1 legging d’appoint
-1 haut léger et coupe vent
-2 chemise à manches longues en coton
-1 sac de couchage ultra léger
-1 drap de sac rando en soie, qui te fait gagner 3 à 4 degrés et te permet en même temps de garder ton duvet tout propre
-1 hamac, avec moustiquaire et système anti-pluie intégrés
-sans oublier… la trousse à pharmacie !

Après 13 jours de voyage l’équipement semble bien fonctionner et les premiers pas en Afrique du Sud se passent très bien. Il ne nous reste plus qu’à expérimenter une nuit en hamac sous les étoiles africaines… 

JBA

Monture de luxe Wine Explorers ; Jean-Baptiste Ancelot ; wine ; adventure ; travel ; tasting ; discovery ; vin ; bouteille ; tour du monde ; wine tour ; wine trip ; voyage

Aller au bout de ses rêves

Combien d’entre nous n’a pas rêvé prendre un nouveau départ pour oser vivre ses rêves ?

La vie est un rêve, mais rêver n’est pas vivre“, disait Huygens.

Ai-je tout fait pour être heureux ?
C’est en me posant cette question que j’ai progressivement cessé d’imaginer l’existence de mes rêves pour la vivre vraiment. Du rêve à la réalité il n’y a parfois qu’un pas. Et la plupart du temps, le seul Graal, la seule vrai motivation, celle qui nous pousse à franchir le cap et à passer à l’acte, loin devant l’envie de gagner plus d’argent ou d’exercer un métier socialement mieux valorisé, c’est le fait d’ « être heureux », tout simplement. Heureux de vivre. Heureux de découvrir. Heureux de rencontrer. Heureux de partager. Qu’il soit provoqué par un aléa professionnel, un facteur personnel ou une prise de conscience subite – ce qui était mon cas ; ce pas là est de moins en moins un saut dans le vide, une fuite en avant sur un coup de tête.

IMG_2010
Vivre un nouveau départ se prépare, s’anticipe

Six ans en arrière, encore vierge de toute connaissance en la matière, nu comme un verre au milieu d’un champ de vigne, en pleine reconversion, je suis tombé dans le vin. Le plus beau virage de ma vie. Je me suis assis sur les bancs de l’école et là j’ai commencé à dévorer tous les livres sur le sujet que je pouvais trouver, avec une frénésie sans limites. Rapidement je fus envahit par mille et une questions. Pourquoi parle-t-on toujours des mêmes pays ? Quel est le vrai visage de la planète vin ? Quel goût a le vin aux quatre coins du monde ?… C’est en réponse à ces questions et à de nombreuses autres que j’ai imaginé WINE Explorers. Six années de réflexion, de recherches et de préparation, pour aujourd’hui être enfin prêt à prendre la route. Et surtout des rencontres, toutes merveilleuses, qui m’ont guidées dans mes moments de doutes. A mon tour donc de partager quelques conseils avec vous.

IMG_1381
Avant de sauter le pas, assurez-vous que votre projet est mûrement réfléchi. Mode d’emploi pour se lancer dans l’aventure.

Etablissez un projet professionnel bien précis : soyez certains que le votre est viable, qu’il existe une demande pour l’activité que vous mènerez, et que vos proches sont en adéquation avec vos envies. S’il est essentiel que votre projet soit personnel, il faut que ceux qui vous accompagnent y trouvent leur place, ce qui n’est pas toujours chose aisée.
Faites le point sur votre situation actuelle : éprouvez-vous profondément le besoin de changer de vie ou ressentez-vous plutôt un mal-être ponctuel lié à un événement particulier de votre vie ? Parvenir à distinguer l’un de l’autre est une étape essentielle et ne se réalise pas en quelques jours. Laissez-vous le temps de réfléchir pour être certain que votre désir est bien durable.
N’idéalisez pas votre futur lieu de vie : essayez de prendre quelques semaines de vacances dans le lieu de vos rêves, à une période ou vous n’y êtes jamais allé, avant de vous décider à effectuer le grand saut. Et si c’est plutôt le mode « tour du monde » qui vous attire, préparer bien votre itinéraire.

Cher Amis, il ne me reste plus qu’à vous remercier Tous, en conclusion de ce 1er article. Merci pour votre soutien. Merci d’être à nos côtés pour vivre et partager cette merveilleuse aventure humaine. Puisse-t-elle vous encourager, vous aussi, à aller au bout de vos rêves. Le monde nous tend les bras. Et souvenez vous toujours de cela : nous sommes tous des Explorateurs !

En route !

JBA