Monténégro, le petit poucet viticole européen

Aussi petit que charmant, aussi sauvage qu’accueillant et aussi montagneux que verdoyant, le Monténégro mérite le détour sur vos prochaines vacances estivales.

Monténégro_Vukmanović_M93A3085
Frontalier avec cinq autres pays viticoles (Croatie, Bosnie-Herzégovine, Serbie, Kosovo et Albanie), le pays compte à peine 680,000 habitants (moins que Marseille, par exemple). Et avec 4300 hectares plantés(1), ce petit poucet européen tente de faire sa place tant bien que mal côté vin…mais n’a pas fini de surprendre. Tour d’horizon.

Une viticulture concentrée autour de Podgorica, la capitale

Depuis le sud de la Croatie, il nous faudra un peu plus de 3 heures en camping-car pour parcourir les 150 km qui séparent la côte, à l’ouest, de la région de Podgorica, à l’est, où se trouve le vignoble. L’entrée dans les terres se fait par des routes en lacets, aux innombrables virages.

47_Monténégro_Domaine Vucinic_M93A2748
Les montagnes du Monténégro comptent parmi les terrains les plus accidentés d’Europe…et je peux vous assurer que ça grimpe. Mais la beauté des paysages qui défilent autour de nous fait oublier la fatigue de la route. Ici, la nature est belle et préservée. Tout est vert au printemps. Longeant le majestueux lac Skadar, nous arrivons finalement dans la vallée de Petrovac, qui jouxte Podgorica.

C’est là que nous découvrons le domaine Zenta, un vignoble familial de 4 hectares, où Drasko Vučinić, aidé de sa tante Dragica, produit de superbes vins rouges issus du cépage autochtone vranac, entre autres.

47_Monténégro_Domaine Vucinic_M93A2732
“Nous bénéficions d’un microclimat très intéressant pour la culture de la vigne, puisque nous sommes dans la partie la plus méridionale de la côte adriatique. Résultat, un climat tempéré avec des nuits douces et des journées ensoleillées en été, et une pluviométrie régulière, concentrée sur l’hiver et le printemps“. Attention toutefois où vous mettez les pieds : quelques vipères à cornes traînent ici l’été! Heureusement, les chats du domaine montent la garde. Et l’endroit reste idyllique.

Quand peinture, vin et musique font bon ménage

Une invitation, ça ne se refuse pas. Qui plus est lorsqu’elle cache une belle surprise. 

47_Monténégro_Vinarija Ćetković (Art&Wine)_M93A2814
Bienvenue au domaine Ćetković, dans le village de Beri (à 15 minutes de Podgorica), un vignoble de 3200 pieds de vignes (à peine un hectare), planté en vranac et en marselan, produisant 4000 bouteilles par an.

Un lieu paisible, fondé par Vucic Ćetković (artiste peintre) et son cousin Vuk Ćetković (oenologue) il y a moins de cinq ans. Pourquoi un tel projet ? “Nous avions envie de continuer la tradition viticole de notre grand-père qui faisait déjà du vin sur ses terres“, racontent les deux hommes.

47_Monténégro_Vinarija Ćetković (Art&Wine)_M93A2879
Nous découvrons avec beaucoup de plaisir leur concept, autour de « L’Art et du Vin ». Une formule qui n’est pas nouvelle, me direz-vous. Peut-être. Sauf qu’ici, tout s’accorde à merveille.

Le caveau de dégustation n’est autre que l’atelier de peinture de Vucic. L’endroit est chargé de bonnes ondes et d’énergies positives. Un petit coin de paradis… Surtout quand on y déguste de bons vins rouges monténégrins, sur fond de musique magnifiquement jouée par le duo formé par la compagne de Vucic, Milena Vukovic (violon) et son amie Milica Vujovic (violoncelle). 

47_Monténégro_Vinarija Ćetković (Art&Wine)_M93A2829
Un pur moment de partage et de joie !

Plantaže, le géant européen

Curieux que nous sommes, nous ne pouvions pas visiter le Monténégro sans nous arrêter au domaine Plantaže, qui représente à lui seul plus de 80% de la production viticole du pays(2)

Monténégro_Plantaze Winery_M93A2911
Avec 2310 hectares – soit 11,5 millions de pieds de vigne plantés – Plantaže est à ce jour le plus grand vignoble d’Europe d’un seul tenant.

Plutôt impressionnant, voir même paradoxal, de trouver un si grand domaine dans un si petit pays. “La phase la plus significative du développement de Plantaže fut la réalisation du projet appelé Les plaines de Ćemovsko, en 1970, lorsque 2.000 ha de vignes et de vergers ont été plantés, en addition du vignoble existant. À l’époque, c’était le plus grand projet en Europe“, nous explique-t-on.

Monténégro_Plantaze Winery_M93A2942
Pour l’anecdote, une partie de l’actuel vignoble a été plantée sur l’ancien aéroport militaire du pays, qui a déplacé ses activités à l’indépendance du Monténégro, en 2006.

Et c’est à partir de l’ancienne piste aérienne de 2178 m – depuis laquelle les avions décollaient – que nous parcourons le vignoble en voiture, laissant défiler la vigne de chaque côté de l’habitacle, à perte de vue. Dans la montagne avoisinante, le hangar militaire souterrain, qui fut à l’époque construit pour protéger les appareils et les entretenir, a désormais été converti en cave par Plantaže pour y laisser vieillir ses vins. Un lieu saisissant et magique.

Monténégro_Plantaze Winery_M93A2909
Côté vin, de très jolies surprises. Car le vignoble est bordé par une chaîne de collines calcaires, bénéficiant de très beaux sols pauvres à tendance sablonneuse, sur lesquels sont essentiellement produits du vranac (70% de la production), aux côtés d’une multitude de variétés internationales.

Faire son propre vin au Monténégro, une tradition millénaire

« Chaque maison ici fait son vin et distille pour sa consommation personnelle. 

Monténégro_BUK Winery_M93A3176
C’est une tradition millénaire depuis l’époque romaine », raconte Miloš Rajković, 3ème génération de vignerons sur le domaine BUK – qui nous accueille avec un verre de Rakija (l’eau-de-vie nationale faite à base de raisins) en guise de bienvenue!

C’est dans le paisible village de Bukovic que ce jeune passionné produit 11000 bouteilles de vin par an, à partir des cépages vranac, marselan (il fut le 1er à introduire ce cépage dans le pays en 2005), cabernet sauvignon, chardonnay et muscat ottonel. Son passe-temps préféré : être dans la cave pour y faire les assemblages. À la pointe de la technologie côté équipement (pressoir, cuves, foudres…), ses vins rouges sont délicieux et plein de fraîcheur.

Monténégro_BUK Winery_M93A3157
Un vigneron fort sympathique et une famille qui vous accueille le sourire aux lèvres. Même leur chien ressemble à une énorme peluche! Nous avons adoré.

À 7 km de là, après avoir emprunté quelques sentiers étroits en forêt, au milieu desquels notre camping-car se fraye tout juste un passage, nous tombons enfin sur le charmant village d’Utrg, à 10km à vol d’oiseau de la Mer Adriatique (à l’est) et du lac Skadar (à l’ouest). Rendez-vous est pris avec le domaine Vukmanović, dernière visite de notre périple.

Monténégro_Vukmanović_M93A3067
Un micro vignoble d’1 hectare perché à 380m d’altitude, produisant principalement des vins rouges issus des cépages autochtones vranac, kratosija(3) et lisičina. Un autre petit coin de paradis, où l’eau des montagnes se boit directement à la source!

Aleksandar Vukmanović, 13ème génération de vignerons sur le domaine, partage sa semaine entre son métier d’ingénieur électrique et sa passion pour le vin. « J’aime perpétuer la tradition. Travailler à la vigne trois jours par semaine, ainsi que les week-ends et pendant les vacances m’apaise », nous raconte ce vigneron hors normes au retour d’une promenade dans les montagnes.

Monténégro_Vukmanović_M93A3102
La dégustation se fait au son des abeilles qui butinent autour de nous. Le moment est hors du temps.

WineExplorers’ment vôtre,
JBA

Merci aux domaines Zenta, Ćetković, Vukmanović, Buk et Plantaže pour leur accueil chaleureux. Et merci tout particulièrement à Vucic Ćetković, fondateur du concept Art & Wine House Monténégro et à sa famille, pour nous avoir donné un si joli aperçu de leur pays et de nous avoir fait nous sentir chez nous le temps de notre séjour.

 

(1) Derniers chiffres officiels, selon le Ministère de l’Agriculture du Monténégro : environ 4300 hectares de vigne plantés.
(2) 2/3 du vignoble du pays serait destiné à une production commerciale ; le reste étant planté par des particuliers pour leur consommation personnelle.
(3) le cépage kratosija est aussi connu sous les noms de primitivo et de zinfandel.

La Bosnie-Herzégovine, belle endormie des Balkans

Bienvenue en Bosnie-Herzégovine, un pays viticole au charme fou, qui, si j’en crois mon petit doigt, devrait rapidement faire parler de lui.

Bosnie Herzégovine_Wine Explorers
Connu comme étant l’un des derniers refuges européens de la vigne après l’ère glaciaire, le vignoble de Bosnie-Herzégovine s’est développé sur la base de cépages autochtones qui avaient résisté à cette période glaciaire(1). Durement touché par la guerre de 1992-1995, le vignoble est passé de 6000 hectares avant-guerre, à 3570 hectares aujourd’hui ; se concentrant principalement dans la région de Mostar (Côtes de Mostar), le long de la vallée de la Neretva.

Quand mariages riment avec vin

Vilinka Winery, c’est l’histoire d’une famille adorable qui s’est lancée dans l’aventure vin en 2008, avec 3 hectares de vigne plantés dans la région de Vilinka, au sud de la Bosnie-Herzégovine.

Bosnie Herzégovine_Wine Explorers
D’abord spécialisée dans l’organisation de mariages – avec une entreprise de création de robes de mariées et une salle de réception construite aux pieds des montagnes – la famille Eres a eu pour idée de créer un domaine viticole capable de fournir le vin lors des mariages. Une idée brillante. Car on ne plaisante pas avec les fêtes de mariage dans le pays : comptez entre 500 et 700 invités en moyenne pour le dîner ! “Si vous oubliez d’inviter quelqu’un à votre mariage, proche de vous ou pas, de la famille ou simple collègue de travail, cette personne viendra chez vous dans l’année qui suit vous apporter un cadeau. Mieux vaut donc inviter tout le monde en une seule fois !“, s’amuse à raconter Velimir, l’aîné.

Bosnie Herzégovine_Wine Explorers
Velimir, en autodidacte, apprend tout sur la viticulture et l’oenologie dans les livres. Il plante son vignoble sur un plateau à 400m d’altitude, en coteaux, sur des sols de galets blancs. Un terroir d’exception pour les cépages locaux žilavka, en blanc (prononcé “Jilavka“) et blatina, en rouge ; magnifiquement travaillés par Velimir. La production est quasi-exclusivement vendue sur place. Un mariage est prévu ce soir. Tout le monde s’active aux préparatifs.

Une quinzaine de cochons rôtissent sur la broche et une délicieuse odeur de cochon grillé se répand rapidement dans tout le village.

Bosnie Herzégovine_Wine Explorers
À la nuit tombante, les invités sont là et la musique bat son plein. Tout le monde danse, festoie…et boit du Vilinka. La fête est réussie.

Le vignoble des roches brisées

La région de Mostar est un terroir extraordinaire pour la culture de la vigne, avec son climat Méditerranéen tempéré et ses sols blancs, composés de roches fossiles pauvres, propices à l’élaboration de grands vins, en blanc comme en rouge.

Bosnie Herzégovine_Wine Explorers
Résultat, une trame profonde, minérale et tendue, que l’on retrouve comme une signature dans tous les bons vins du pays – surtout sur les cépages trnjak (rouge) et žilavka (blanc). Seul problème, la pierre y est tellement compacte en surface qu’il est impossible d’y planter de la vigne avec des machines traditionnelles : elles ne peuvent pénétrer les sols… Le domaine Nuić, créé en 2004 dans le village de Crnopod, au sud de l’Herzégovine, a trouvé la solution. Inventer une machine capable de broyer la pierre !

Un travail de titan, car il faut réduire en morceaux les innombrables roches présentes dans les sols avant de pouvoir y planter la vigne.

Bosnie Herzégovine_Wine Explorers
“L’histoire viticole de la Bosnie-Herzégovine remonte avant JC et se situait déjà principalement dans la région. Il ne tenait qu’à nous de renouer avec la tradition en domptant ses magnifiques sols de «pierres blanches broyées» uniques, qui font la richesse de nos vins“, nous explique Ivan Planinic, du domaine Nuić. Fascinant, après tant de pays explorés, de découvrir de nouvelles techniques de plantation, ainsi que de nouveaux cépages autochtones – ici, identité de la Bosnie-Herzégovine en termes de richesse viticole et culturelle.

Bosnie Herzégovine_Wine Explorers
Le monde du vin est décidément plein de surprises. Un terrain de jeu infini et mon jardin de prédilection ; pour lequel je remercie la nature chaque jour.

Brkić, un modèle de réussite

Entre micro-production de haute volée (15,000 bouteilles produites par an), philosophie bio – voir biodynamique sur certains vins – et focus exclusif sur deux cépages autochtones, zilavka (blanc) et blatina (rouge), le domaine Brkić est un incontournable en Bosnie-Herzégovine.

Bosnie Herzégovine_Wine Explorers
Situé à 20km au sud de Mostar, dans la ville de Čitluk, le domaine existe depuis 1979 et se transmet de père en fils depuis trois générations.

À la mort de son père Pasko, qui avait planté le vignoble entre 300 et 400 mètres au-dessus du niveau de la mer, Josip Brkić reprend le domaine, à la recherche du juste équilibre entre acidité, tanins et texture. Il y a quinze ans, il convertit les vignobles et la cave en pratiques biodynamiques. “J’ai découvert sur le tard que le vin était plus qu’un produit: c’est un organisme vivant“. C’est en compagnie de ses trois garçons que nous découvrons le vignoble et goûtons les vins.

Bosnie Herzégovine_Wine Explorers
La relève, sans doute. Trop tôt pour le dire. Josip nous fait l’immense plaisir d’ouvrir l’une de ses rares 30 bouteilles de vin effervescent en méthode traditionnelle, 100% žilavka. Un « test » réalisé en 2014 (millésime pluvieux et des plus capricieux), et je dois l’avouer… des plus concluants.

Le Monastère de Tvrdoš

Conclusion de notre séjour par la visite du Monastère de Tvrdoš, un monastère orthodoxe fondé au XVe siècle et dédié à l’Assomption de la Vierge Marie.

Bosnie Herzégovine_Wine Explorers
Situé sur la rive droite de la rivière Trebišnjica, à quatre kilomètres à l’ouest de Trebinje, nous sommes ici à l’extrême sud de la Bosnie-Herzégovine, à seulement quelques kilomètres de la Croatie (Dubrovnik) et du Monténégro. Aujourd’hui, avec 150 hectares de vigne répartis sur 3 sites et une production annuelle de 350.000 bouteilles, le Monastère de Tvrdoš fait partie des acteurs majeurs du pays et exporte ses vins dans plus de 20 pays. Sa particularité : le vin est élaboré par les moines du domaine. Ouvert au public, ses longues caves souterraines, dans lesquelles sont entreposées les barriques, se visitent toute l’année.

Bosnie Herzégovine_Wine Explorers
La cuvée « Tvrdoš 2013 » (100% vranac) – qui représente 60% de la production du domaine – est un vin agréable aux notes de fruits noirs intenses, de réglisse, de garrigue. En bouche, un goût de noyau de cerise, de prune et de café. Une jolie surprise.

Le constat est indéniable. Le potentiel du vignoble bosniaque est là. C’est très encourageant. D’ailleurs, comme le soulignait très justement le professeur Marko Ivanković, directeur de l’Institut Fédéral Agro-méditerranéen de Bosnie-Herzégovine, lors de notre rencontre, “la qualité des vins a très nettement évoluée ces quinze dernières années, suite à la privatisation des domaines“.

Bosnie Herzégovine_Wine Explorers
On parle même d’un objectif de 10.000 hectares plantés au total d’ici quinze à vingt ans, si le pays rejoint l’Union Européenne.

WineExplorers’ment vôtre,
JBA


Merci aux domaines Vilinka Vinery, Vinogradi Nuić, Brkić et au Monastère Tvrdoš pour leur accueil chaleureux. Merci au professeur Marko Ivanković, directeur de l’Institut Fédéral Agro-méditerranéen de Bosnie-Herzégovine, à Mostar, pour son temps. Merci à Ivica Glamuzina, de Vinogradi Nuić, d’avoir organisé cette rencontre avec le profeseur Ivanković. Enfin, merci à Ante Bacic, de la société Les Robes de l’Est, pour ses précieuses recommandations de domaines.


(1)
Les trois cépages emblématiques de Bosnie-Herzégovine étant le žilavka en blanc ; le trnjak et le blatina en rouge.