Le Maroc, un vignoble en pleine mutation

Depuis 40 ans, le vignoble marocain est en mutation. On y voit une diversité de styles affichés et la réhabilitation de vignobles oubliés. Pour notre plus grand bonheur. Car n’oublions pas que le Maroc reste l’un des berceaux des dernières vignes sauvages. Un Royaume où les premiers vins furent élaborés vers le VIe siècle av. J.-C., lors des installations des comptoirs phéniciens et grecs.

Méditerranée_Maroc
Aujourd’hui, treize domaines redonnent au Maroc ses lettres de noblesse, se partageant près de 7 000 hectares de vigne, pour environ 50 millions de bouteilles produites par an(1). On y compte même trois AOC et quelques AOG(2). De quoi ravir notre curiosité. De Meknès à Casablanca, tour d’horizon d’un vignoble placé sous le signe du soleil.

Le long des contreforts du Rif, la vigne

Embarquant avec notre camping-car depuis l’Espagne, à bord du ferry de la société FRS, il nous faudra à peine une heure de traversée pour rallier Tarifa à Tanger. Puis un peu moins de deux heures pour rejoindre la région de Meknès, au nord, sur un réseau routier aussi neuf qu’agréable à conduire.

Méditerranée_Maroc
Notre première visite nous amène entre Rabat et Fès, au domaine Castel (Société de Vinification et de Commercialisation du Maroc), l’un des acteurs majeurs du pays. Nous arrivons soudain, aux pieds du Mont Zerhoun, face aux contreforts du Rif, où s’étendent des hectares de vigne à perte de vue. Le spectacle est grandiose.

Malgré l’altitude (700m), il fait déjà 32°C à 10h du matin lors de notre visite à la mi-août. « Les températures sont montées jusqu’à 46-48°C en juillet », nous raconte Paul D’Herbès, l’œnologue du domaine. Nous visitons le vignoble de 500 hectares, d’une seule parcelle, majoritairement planté en cabernet sauvignon, merlot, syrah, grenache et cinsault, et travaillé en culture raisonnée(3).

Méditerranée_Maroc
Au total, le domaine Castel s’étend sur 1400 hectares. L’une des spécialités du domaine – qui produit une large gamme de vins – est le Vin Gris, un délicieux vin à la couleur rose pâle, très rafraîchissant et obtenu par pressurage direct des raisins grenache et cinsault.

Les Celliers de Meknès, à l’initiative de la première AOC du Maroc

Bienvenue aux Celliers de Meknès, le long des contreforts de l’Atlas. Avec 2400 hectares de vignes, c’est le principal – et incontournable – acteur de la viticulture marocaine depuis les années 50′.

Méditerranée_Maroc
Grâce à la protection des montagnes, la région reste tempérée, avec 34°C en moyenne l’été, et de fortes variations climatiques en hiver. Il n’est d’ailleurs pas rare d’y voir de la neige en janvier. Un terroir bien spécifique, aux terres grasses et argileuses uniques, que Brahim Zniber, fondateur des Celliers de Meknès et premier producteur de vin du Maroc(4), a toujours souhaité mettre en avant.

Les Celliers de Meknès furent ainsi les pionniers dans la mise en place d’appellations d’origines contrôlées, avec la création en 2005 des Coteaux de l’Atlas, la première AOC marocaine. Puis en 2012, avec la première méthode traditionnelle du Royaume et la création de l’AOC Crémant de l’Atlas.

Méditerranée_Maroc
« Nous sommes également en train de convertir 400 hectares en agriculture biologique depuis cette année », nous confie Josselin Desprez De Gesincourt, le directeur export. Une initiative à souligner et qui s’inscrit dans le renouveau du vignoble marocain. Les vins du Château Roslane, la propriété iconique des Celliers de Meknès, sont très prometteurs, surtout en rouge (cabernet sauvignon, merlot et syrah). Un très joli domaine que l’on peut visiter et qui ouvrira prochainement un hôtel de luxe et un restaurant gastronomique. Avis aux amateurs.

La région de Rommani retrouve un nom

Autre belle découverte : la région de Rommani, dans la province de Khemisset (à mi-chemin entre Rabat et Fès). Probablement l’un des terroirs les plus prometteurs du Maroc, avec en moyenne 5°C de moins qu’à Meknès. Un point très appréciable pour les occidentaux que nous sommes!

Méditerranée_Maroc
Visite de l’Hacienda des Cigognes, pionnier viticole de Rommani. Un domaine à l’initiative de la famille Moullablad, installée dans la région depuis 1914. Dans les années 90, Abdeslam Moullablad et son fils Karim, l’actuel propriétaire, replantèrent le vignoble sur ces anciennes terres viticoles, redonnant ainsi vie à la viticulture dans la région.

La nouvelle cave, en construction, affiche déjà de somptueuses voûtes, dites « cathédrales ». Une forme de cave en hauteur, typique au Maroc, permettant une meilleure aération des bâtiments et jouant un rôle de régulateur thermique naturel. Les cuves sont principalement en béton, pour une production de vins sur le fruit et avec davantage de fraîcheur. L’ensemble est très impressionnant. Il faudra cependant patienter encore quelques mois pour voir éclore le premier millésime…qu’il nous tarde déjà de goûter!

Méditerranée_Maroc
En attendant, nous découvrons les 98 hectares de vigne du domaine, répartis sur deux sites et principalement plantés en merlot, cabernet sauvignon, syrah, carignan et tempranillo. Les équipes sont en pleine vendange.

« Au Maroc, ce sont les femmes qui font la vendange, tout comme la taille et les autres travaux méticuleux de la vigne », nous explique Boris Bille (sommelier et membre Fondateur de l’Association des Sommeliers du Maroc(5)), lors de la visite. 

Méditerranée_Maroc
Avec la grande variété de tuniques des travailleuses, toutes plus colorées les unes que les autres, la vigne a comme un air de fête.

Autre fer de lance de l’AOC Côtes de Rommani : La Ferme Rouge. Créé en 1908, le domaine est aujourd’hui entre les mains de l’oenologue français Jacques Poulain. « La Ferme Rouge jouit d’une situation unique en plein cœur de la région des Zaërs : à 450m d’altitude et à 45 km de l’océan, le vignoble bénéficie toujours d’une forte influence atlantique. Il est également protégé à l’ouest par les vallées de l’oued Korifla et au sud par les premiers contreforts du Moyen-Atlas », nous explique Jacques.

Méditerranée_Maroc
Ce domaine de 300 hectares, planté d’un seul tenant, présente une richesse de sols exceptionnels : sables anciens, argiles rouges, schistes et glaise ferrique, sur des sous-sols argilo-calcaire. Les vins sont vinifiés et élevés dans un chai ultra moderne. La Ferme Rouge a tout pour faire de très jolis vins.

Des vins rouges généreux et gourmands

Notre séjour s’achève à 50 km au nord-est de Casablanca, au Domaine des Ouled Taleb de Benslimane, exploité par la société Thalvin depuis 1968 et désormais entre les mains de la famille Zniber.

Méditerranée_Maroc
Cette magnifique propriété, créée en 1926, est la plus ancienne cave viticole encore en activité au Maroc. Le domaine a vu se succéder ces dernières années deux œnologues français, aussi talentueux que sympathiques : Jacques Poulain (désormais à La Ferme Rouge) et Stéphane Mariot, directeur du domaine depuis 2011.

Thalvin est un formidable exemple du potentiel du vignoble marocain pour produire des vins rouges généreux et gorgés de fruits. Notamment autour du cépage rouge arinarnoa, une découverte pour nous.

Méditerranée_Maroc
Ce croisement entre les cépages tannat et cabernet sauvignon, produit des vins gourmands, sur des notes de mûre et de myrtille. Ce domaine de 240 hectares est également planté en sauvignon blanc, chardonnay, viognier, syrah, grenache, cinsault, merlot et cabernet sauvignon. Ici aussi, c’est la vendange. Et l’enthousiasme des travailleurs autour de nous, tout comme l’effervescence qui règne sur le domaine, font plaisir à voir!

Nous ne pouvions conclure ce séjour sans évoquer Aït Souala, l’ancienne cave viticole d’État, dont nous avons eu la chance de pouvoir visiter les vestiges ; la cave ayant arrêté son activité avec le millésime 2011.

Méditerranée_Maroc
Un moment intense et chargé d’émotion, dans ces lieux aujourd’hui fantomatiques et qui furent, pendant la période faste du vignoble marocain (1970-1990), rien d’autre que la plus grosse cave coopérative au monde, avec quelques 650 000 hL de capacité.

WineExplorers’ment vôtre,
JBA

 

Merci aux domaines Castel (Société de Vinification et de Commercialisation du Maroc), Celliers de Meknès, La Ferme Rouge, Thalvin et à l’Hacienda des Cigognes, pour leur accueil chaleureux. Un immense merci à Driss Mouhib, Josselin Desprez De Gesincourt et Boris Bille, pour nous avoir organisé ce programme marocain haut en couleurs. Enfin, merci à Karim Moullablad et à toute l’équipe de l’Hacienda des Cigognes, pour ces magnifiques chapeaux traditionnels qui nous ont été offerts, clin d’œil amical aux chapeaux traditionnels des travailleurs dans le vignoble.


(1)
Chiffres 2016.

(2) Le Maroc compte trois appellations d’origine contrôlée (AOC) : Coteaux de l’Atlas, Côtes de Rommani, et Crémant de l’Atlas ; six principales appellations d’origine géographique (AOG) : Zaer, Zenata, Ben M’tir, Guerrouanne, Zemmour et Berkane.
(3) La culture raisonnée est l’application à la viticulture du concept d’agriculture raisonnée, c’est à dire des démarches globales de gestion d’exploitation qui visent, au-delà du respect de la réglementation, à renforcer les impacts positifs des pratiques agricoles sur l’environnement et à en réduire les effets négatifs, sans remettre en cause la rentabilité économique des exploitations.
(4) Brahim Zniber, qui s’est éteint en septembre 2016 à l’âge de 96 ans, fut un homme d’affaires, agriculteur et vigneron marocain, connu comme étant l’un des pionniers du renouveau de la viticulture marocaine.
(5) Créée en 2012, l’Association des Sommeliers du Maroc (ASMA) permet au Royaume de se doter de la première association de sommeliers d’Afrique et d’intégrer l’élite de la sommellerie internationale. À sa tête, Michèle Chantôme, qui est également secrétaire de l’Association des Sommeliers Internationale (ASI).

Le Portugal, dans toute sa splendeur

Avec 837 km de côtes(1), des forêts somptueuses (liège, pin, caroubier), des villes toutes plus belles les unes que les autres (Porto, Lisbonne, Madère, Sintra) et un climat globalement tempéré à influence atlantique, le Portugal est un pays dont on ne peut que tomber sous le charme.

Mediterranée-Portugal
Actuellement au 11ème rang des pays producteurs de vin, le vignoble portugais s’étend sur 190 000 hectares de vigne(2) et pèse quelques 600 millions de litres de vin (2,24% de la production mondiale). Embarquons ensemble pour un voyage du nord au sud – entre les 42° et 36° parallèles nord – à bord de notre camping-car, lui aussi prêt pour l’aventure.

Le vignoble de la vallée du Haut Douro, un rêve d’étudiant

Connu dans le monde entier pour ses vins de Porto – dont la France est au passage le premier consommateur mondial en volume – le Haut Douro produit deux appellations d’origine, le Porto et le Douro (vins tranquilles).

Mediterranée-Portugal
Pourquoi donc y faire un stop, me direz-vous ? Parce que depuis que je suis entré dans le monde du vin, il y a une dizaine d’années, je ne rêve que de ça : découvrir la magie de la première région viticole délimitée et réglementée au monde, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2001, avec ses vignobles escarpés en terrasse, plongeant tête la première dans les eaux du Douro.

Alors si vous passez dans la région, commencez par vous arrêter à Vila Nova de Gaia, juste en face de Porto. Outre ses vieilles ruelles piétonnes, ses petits restaurants cachés et son port coloré, la visite d’une cave y est incontournable.

Mediterranée-Portugal
En effet, les grands domaines du Douro – les quinta – ont toujours eu une cave à Vila Nova de Gaia pour l’élevage de leurs vins. Sa position stratégique, en bordure de fleuve, fut la route principale du commerce du vin depuis le XVIIe siècle, sous l’impulsion des britanniques.

Visite des caves Ferreira, la seule maison produisant du Porto à demeurer entre des mains portugaises depuis sa fondation en 1751. Construite sur les fondations d’un ancien couvent, Ferreira est l’une des caves les plus spéciales qui puissent s’y visiter. Une odeur envoûtante de bois humide, mêlée à celle du vin très sucré, règne dans l’atmosphère tout au long du parcours. De quoi rajouter au plaisir de la dégustation des vins de Porto du domaine, en blanc comme en rouge.

Mediterranée-Portugal
Il existe plusieurs façons de découvrir la région du Haut Douro : par la route, comme nous, par le train, en bateau, voir même en hélicoptère. Arrivant du nord, nous faisons halte sur la rive droite du fleuve, entre Régua et Pinhão, au domaine Quinta do Crasto.

Une très jolie propriété de 135 hectares surplombant le Douro, dont 74 sont plantés en vigne. Datant de 1615, Quinta do Crasto bénéficie de conditions exceptionnelles pour la production de grands vins (et d’huiles d’olive extra-vierge très gourmandes).

Mediterranée-Portugal
La dégustation des vins nous a démontré que la région n’était pas qu’une terre de Porto, mais aussi un immense terroir pour la production de vins rouges élégants, solaires et charpentés.

Bucelas, prince du vin portugais

Descendant vers le sud, nous faisons halte à Bucelas, près de Lisbonne. Le vignoble, surnommé le “prince du vin portugais“, est célèbre pour sa production de vin blanc sec issu du cépage arinto.

Mediterranée-Portugal
Un cépage cultivé et développé localement par les Romains depuis plus de 2 000 ans. Ce fut d’ailleurs le seul vin blanc au Portugal pendant de nombreux siècles. 

Visite du domaine Quinta Da Murta, un petit paradis de 27 ha, perdu dans les collines de Bucelas. « Le terroir unique de Bucelas, avec ses sols de calcaire et de marne, et une colline orientée sud-est, est idéal pour la production de vins frais et tendus « , nous explique Franck Bodin, le propriétaire du domaine. Quinta Da Murta privilégie la biodynamie et des vinifications naturelles, utilisant des levures indigènes. L’herbe pousse naturellement entre les rangs de vigne.

Mediterranée-Portugal
Et seul le fumier du cheval des voisins est utilisé pour améliorer la santé de la vigne. Belle découverte avec la cuvée Bucelas 2012 (100% arinto). Et la preuve que ce cépage peut gagner en complexité après 3 à 4 ans de vieillissement en bouteille. Avis aux amateurs, il vous est même possible de réserver les lieux pour votre mariage.

La péninsule de Setúbal, destination oenotouristique en devenir

Nous ne pouvions visiter le Portugal sans en longer son littoral. Rien de mieux qu’un air marin chargé d’iode, mélangé à la caresse du soleil, un verre de vin à la main, pour recharger les batteries !

Mediterranée-Portugal
Notre choix se porte sur la péninsule de Setúbal(3). La région, dont le vignoble a acquis ses lettres de noblesse ces dernières décennies, possède également une nature unique, avec les parcs nationaux d’Arrábida et Marinho Luis Saldanha, ainsi que la réserve naturelle du Sado. Tous les ingrédients pour en faire une destination oenotouristique privilégiée.

On y a même retrouvé des pépins de raisin datant du VIIIe siècle av. J.-C., attestant de la culture ancestrale des vignobles dans la vallée.

Mediterranée-Portugal
Alors nous sommes partis à la découverte de Serras de Grândola, un domaine familial de 6,5 hectares, à seulement 13 km des plages de la côte.

Ici, Jacinta, l’œnologue, et Manuel, son mari, mélangent vin et oenotourisme pour le plus grand bonheur des visiteurs. « Les sols légèrement vallonnés composés de sable sont parfaitement adaptés à la production de cépages blancs », nous explique Jacinta. Leur verdelho, un vin blanc délicat élevé en cuve inox avec ses lies, est un délice.

Mediterranée-Portugal
Alors venez découvrir les six chambres du complexe, pour un dépaysement garanti. Sans voisin à plusieurs kilomètres à la ronde, l’endroit est parfait pour un moment de détente hors du temps.

Quinta dos Vales, “the winemaker experience“

Bienvenue à Estômbar, au sud du Portugal. Rencontre avec Karl Heinz Stock, fondateur du domaine Quinta dos Vales

Mediterranée-Portugal
Ancien banquier en affaires immobilières, d’origine allemande, Karl a complètement changé de voie il y a quelques années, devenant un artiste reconnu, avec ses sculptures aux formes généreuses, aux couleurs éclatantes. En 2006, il a l’idée d’associer l’art et le vin et plante un vignoble de 20 hectares sur sa propriété ; où sont exhibées bon nombre de ses œuvres. Une bien belle idée! Quinta dos Vales était né.

Mais le concept ne s’arrête pas là. « Nous devons tous être proactifs et devancer le marché, c’est pourquoi j’ai travaillé sur un nouveau projet », explique Karl. Un projet qu’il a baptisé The Winemaker Experience.

Mediterranée-Portugal
L’idée : donner la possibilité à toute personne n’ayant aucune connaissance préalable dans le vin de produire son propre vin en suivant des cours tout au long de l’année…en habitant sur le domaine dans sa propre résidence individuelle!

« Le concept s’adresse à tout vigneron en herbe dont le rêve est de se réveiller le matin avec une vue sur ses rangées de vigne, dans une atmosphère que seul un vignoble peut offrir, et de pouvoir se détendre, en fin de journée, avec un verre (ou deux) de son propre vin ».

Mediterranée-Portugal
Le concept vient tout juste de voir le jour. Affaire à suivre.

Quinta Do Francês, la belle histoire des français de l’Algarve

Nous terminons notre séjour par l’Algarve, la région la plus au Sud du Portugal, pour découvrir un couple de français aussi passionnés qu’attachants. Fátima Santos et son mari Patrick Agostini, sont les fondateurs et propriétaires du domaine Quinta Do Francês, créé de toutes pièces en 2002 avec 8 hectares de vignes.

Mediterranée-Portugal
Patrick, l’œnologue et vigneron du domaine, a une histoire fascinante. Médecin spécialisé dans la recherche contre les maladies cancéreuses, sa spécialisation (rare en Europe), l’amena il y a quelques années à poser ses valises au Portugal avec sa femme ; pays d’où ils ne sont jamais repartis. « C’est un pays que nous aimons pour son calme et sa joie de vivre, et d’où je suis originaire », nous raconte Fátima.

Très vite – et en passionné de vin qu’il est – Patrick décide de chercher un terrain pour y planter un vignoble. Il tombe sur un vallon au terroir unique : des sols d’argile, de calcaire, de grès et de schiste, parfaits pour l’élaboration de grands vins rouges.

Mediterranée-Portugal
À force de persévérance et d’apprentissage, il devient un vigneron talentueux… et réussit dans le même temps à conserver son activité de chercheur en maladies cancéreuses. Chapeau! Son grand vin rouge, assemblage de trincadeira, aragonês, cabernet sauvignon et syrah, est un délice. Un vin taillé pour la garde.

Le Portugal est bel est bien un formidable acteur du monde viticole et regorge de vins aussi généreux que variés. On s’étonne parfois – à tort – du prix plus élevé des vins que ceux de son voisin espagnol. Je vous rassure, c’est uniquement dû au coût de la main d’œuvre, très difficile à trouver aujourd’hui dans le pays.

Mediterranée-Portugal
Alors foncez (re)découvrir ce vignoble aux mille facettes. Sans oublier de vous perdre dans les forêts de chêne-liège, cet arbre à l’écorce si célèbre, qui à lui seul, produit les bouchons de 75% des bouteilles de vin dans le monde utilisant ce matériau.

WineExplorers’ment vôtre,
JBA

 

Merci aux domaines Quinta do Crasto, Ferreira, Quinta Da Murta, Serras de Grândola, Quinta dos Vales et Quinta do Francês pour leur accueil chaleureux.

 

(1) Le littoral portugais compte 837 km de côtes sans les îles, mais 1.793 km avec les îles (Madère et les Açores).
(2) Source OIV 2017 – Le Portugal possédait en 2016 le 11ème vignoble au monde et le 5ème en Europe avec 190 000 hectares. Les surfaces cultivées sont en fortes réductions puisque le pays comptait encore 231.000 ha de vigne en 2012.
(3) La presqu’île de Setúbal comprend les Appellations d’Origine Palmela et Setúbal et la désignation des vins régionaux « Péninsule de Setúbal ». Le nom « Setúbal » est réservé aux vins Moscatel de Setúbal et Moscatel Roxo.