L’Autriche, vignoble de caractère au grand charme

Un véritable coup de cœur pour le vignoble autrichien, dont les origines remontent à la plus haute Antiquité. Un vignoble aussi modeste par la taille – 44.000 hectares pour environ 0,6% du vignoble mondial(1) – que grand pour ses vins. Notamment autour des cépages riesling et grüner veltliner. Ce qui nous vaudra un arrêt incontournable au Domäne Wachau, le long du Danube, pour mieux comprendre ces deux cépages.

39_Autriche_Domane_Wachau_M93A6257_EDT
Mais également pour les grands vins rouges du Burgenland. Rencontre avec deux viticultrices exceptionnelles, amoureuses de la nature, au talent certain, au caractère bien trempé et d’une gentillesse sans égale. Ensemble, et avec 9 autres vigneronnes autrichiennes, elles ont créé le mouvement « 11 women & their wine », pour mettre davantage en avant, la femme dans le monde du vin. 
Découvertes…

Domäne Wachau, au sommet de l’appellation

Coopérative de haut vol avec quelques 250 vignerons impliqués sur près de 400 hectares – chacun d’entre eux ayant des parts dans la société – le Domäne Wachau nous a séduits pour ses grands terroirs de blancs.

39_Autriche_Domane_Wachau_Panorama sans titre1_EDT
Les parcelles les plus escarpées de ce domaine situé sur le 48e parallèle nord et qui trônent fièrement sur les hauteurs du Danube à une altitude de 200 à 500 mètres, possèdent des sols pauvres de gneiss, schiste et quartz qui donnent au riesling et au grüner veltliner une tension et une minéralité remarquables. « Tout est vendangé à la main pour être le plus précis possible sur les maturités», nous explique Roman Horvath MW, le directeur du domaine.

Nous visitons le vignoble en compagnie de Heinz Frischengruber, l’œnologue du domaine. Un duo fort sympathique formé par les deux hommes. « La Wachau est la région la plus fraîche du pays », nous commente Heins. Voilà pourquoi ses grands blancs sont aussi réputés.

39_AUTRICHE_M93A6232_EDT
Et d’ajouter, « bienvenue dans l’un des plus anciens paysages culturels d’Europe ; une gorge de 33 km de longueur, aux paysages uniques et à la flore et à la faune rares, qui font de la Wachau une région nommée au Patrimoine culturel mondial par l’UNESCO ».

En marchant le long des sentiers qui bordent Singerriedel, l’un des grands crus de la vallée(2), on se rend bien compte de la difficulté de travailler certaines parcelles. L’érosion est importante et le travail en terrasse est souvent indispensable. Ici, le principal labeur de l’hiver consiste à reconstruire des parties de murs écroulées. Un travail de fourmi et un éternel recommencement qui forcent l’admiration.

39_Autriche_Domane_Wachau_M93A6058_EDT
« Bien que la plupart des vignobles soient ici plantés sur le versant droit du Danube (exposition plein sud), de plus en plus de vignerons plantent sur l’autre rive ; recherchant davantage de finesse dans leurs vins », ajoute Heins. Peut-être est-ce là, un nouveau virage pour la région ? À suivre.

Judith Beck, leçon de biodynamie

Bienvenue dans le Burgenland, l’État le plus plat du pays, mais aussi le plus chaud et donc le plus précoce pour la maturité des raisins. Reconnu pour la qualité de ses vins rouges, il s’étend depuis la frontière Slovaque au nord, jusqu’à la frontière Slovène au sud, tout en longeant la frontière hongroise.

39_Autriche_burgenland_T_L_AUTRICHE_13
Nous sommes attendus chez Judith Beck. Sourire aux lèvres, elle nous accueille en pleine dégustation et nous invite à nous joindre à la table. Le ton est donné dans une ambiance des plus chaleureuses. Judith a commencé ses premières vinifications en 2001 aux côtés de son père. Elle convertit l’intégralité du vignoble en biodynamie en 2007 avec l’aide d’Uli, son mari.

Pour elle, « le saint-laurent et le blaufränkisch sont deux cépages très intéressants, aussi complexes à vinifier que compliqués à travailler, mais au potentiel fabuleux ». Sa cuvée St Laurent Schafleiten 2013 en est un bel exemple : un vin gourmand, gorgé de fruits noirs et d’épices.

39_Autriche_Weingut_Beck_M93A0950_EDT
La biodynamie pour Judith et Uli, c’est l’objectif de produire des vins authentiques avec un profil d’arôme individuel, tout en maintenant sains, les sols et les vignes.

« Nous encourageons la formation de l’humus, en appliquant régulièrement du fumier que nous préparons nous même et en cultivant de l’herbe entre les rangs. Les infusions à base de plantes (orties, camomille, prêle…) et les pulvérisations biodynamiques tels que le fumier de corne et la silice de corne, utilisés sous la considération des rythmes de la lune, renforcent naturellement la résistance et la maturation physiologique des raisins », ajoute Judith lors de la visite du vignoble. Quelques poules gambadent librement autour de nous.

39_Autriche_Weingut_Beck_T_L_AUTRICHE_5
Ils font également partie de l’association Pannobile, un groupement de 9 domaines favorisant la production de cépages locaux, dans le respect des traditions et dégustant collégialement les vins des différents domaines. Une belle initiative.

Domaine J. Heinrich, le blaufränkisch dans toute sa splendeur

Silvia Heirinch est pour moi, LA grande dame du blaufränkisch en Autriche. En 2010, elle reprend les rênes de J. Heirinch, le domaine familial de 36 hectares.

39_Autriche_Weingut_J.Heinrich_M93A3482_EDT
Sa première prise de décision : l’arrachage de tous les blancs. Elle a toujours cru dans le potentiel des rouges ici et sa production s’en ressent. Des vins purs, généreux et taillés pour la garde pour les plus grandes cuvées. Avec un vignoble à 75% tourné vers le blaufränkisch – aux côtés de zweigelt, pinot noir, cabernet sauvignon, merlot et syrah – Sylvia est une vigneronne comblée. « Nous avons un métier unique : on peut à la fois imaginer notre produit, le façonner avec nos mains et en même temps y goûter. Chaque année est une chance de pouvoir faire quelque chose de nouveau », s’enthousiasme-t-elle.

Nous visitons le Golberg, un vignoble surnommé « le grand cru des rouges », perché à 210m d’altitude et à moins d’un km de la frontière hongroise. Ici, sur ce terroir d’exception, sont produits les grands vins du domaine.

39_Autriche_Weingut_J.Heinrich_M93A3462_EDT
Et ça n’est pas pour rien si cette femme aux multiples casquettes – maman le soir, viticultrice et œnologue la journée, mais également sur la route une partie de l’année pour promouvoir son domaine – a été élue œnologue de l’année en 2014. « Être viticulteur, ça n’est pas travailler huit heures par jour, c’est un mode de vie. Travailler avec la nature exige de la patience, de la sérénité et beaucoup d’humilité ».
Et d’ajouter : « mes parents ne voulaient pas que je devienne vigneronne. Ça n’était pas un métier de femme pour eux. Mon père était un bon vigneron mais n’avait pas la passion. Il a fini par prendre sa retraite et c’est comme ça que j’ai eu ma chance ».

39_Autriche_burgenland_T_L_AUTRICHE_6
L’an passé, Silvia a même fait construire une cabane sur sa parcelle du Golberg, un petit havre de paix, où elle vient se ressourcer aux beaux jours.

Quelques très jolis vins autrichiens dégustés lors de notre périple :
Bambule! 2014, du domaine Judith Beck (vin blanc nature 100% neuburger)
Riesling Smaragd Kellerberg 2014, du Domäne Wachau
Alte Reben 2011, du domaine J.Heinrich (100% blaufränkisch – “Coup de Cœur“ Wine Explorers)
St Laurent Schafleiten 2013, du domaine Judith Beck
Elegy 2011, du domaine J.Heinrich (50% Cab. Sauv, 50% merlot)

WineExplorers’ment vôtre,
JBA

39_autriche_Compo_btl

Merci aux domaines J.Heinrich, Judith Beck et Domäne Wachau pour leur accueil chaleureux. Et un grand merci à Barbara Handl d’Austrian Wine pour avoir permis ces belles rencontres.

 

(1) Source : OIV, 2016
(2) Le Domäne Wachau est le seul producteur de toute la région viticole de la Wachau à produire du vin sur tous les vignobles célèbres du Wachau, tels que le Loibenberg, l’Achleiten, le Tausend-Eimer-Berg, le Singerriedel ou le Kellerberg.

Le vignoble tchèque & ses trésors Moraves

Partis de Paris au début de l’automne, nous embarquons pour une tournée des plus bucoliques en Europe de l’Est, où nous programmons de sillonner la République tchèque, la Pologne, la Slovaquie, la Hongrie et l’Autriche, à bord de notre fidèle camping-car, le “bureau-maison-mobile“ de Wine Explorers.

35_République_tchèque_Sonberk_Winery_Moravie-du-sud_T_L_R_T_2
Après un voyage de 1280 kilomètres, effectué en deux jours, nous arrivons en Moravie, la principale région viticole tchèque (18.500 hectares pour 96% de la production du pays(1)), qui tient son nom de la rivière Morava, un affluent de la rive gauche du Danube arrosant la République tchèque, la Slovaquie et l’Autriche.
Nous y sommes attendus par trois domaines aux profils aussi atypiques qu’attachants.

Une viticulture qui se relève tout juste du communisme

Situé à la même latitude que le sud de l’Allemagne (50e parallèle nord), le vignoble tchèque fait partie des vignobles les plus septentrionaux. Les étés sont chauds et secs, les hivers longs et froids, offrant des vins aux profils très variés.
Mais avant de vous narrer les magnifiques découvertes que nous y avons faites, il est important de revenir sur trois dates clés de l’histoire tchèque, afin de mieux comprendre l’histoire viticole du pays. Car bien que la viticulture y remonte au IIe siècle (sous l’époque romaine), c’est au début du XXe siècle qu’elle connaît son apogée.

CARTE_REPUBLIQUE_TCHEQUE-01

1948 : apparition du mouvement communiste d’après guerre. Des changements radicaux s’opèrent dans le pays, aussi bien au niveau du vignoble (sous contrôle exclusif de l’Etat, privilégiant alors rendement et productivité), que de la culture et du patrimoine (les grands penseurs et les talents sont écartés du pouvoir ou emprisonnés) ;
1990 : fin des coopératives étatiques, ouverture des frontières et début des investissements privés, donnant ainsi accès à de nouvelles technologies et à une augmentation très nette de la qualité des vins tchèques ;
2004 : entrée de la République tchèque dans l’UE, avec une législation viti-vinicole conforme aux standards européens, mais également l’arrêt de l’extension de ses surfaces de production.

Avec 19.200 hectares plantés(2) aujourd’hui (0,2% du vignoble mondial), le vignoble tchèque pourrait donc en rester là, côté superficie. Affaire à suivre.

Sonberk, le renouveau de la viticulture tchèque

Bienvenue au sud de la République tchèque, à 25 kilomètres de la frontière slovaque, dans l’un des plus jolis domaines du pays. Sonberk, avec ses 45 hectares de vigne plongeant majestueusement sur le lac Thaya, est le premier vignoble tchèque à avoir pu établir en 2003 son chai au milieu du vignoble. 

35_republique_tcheque_Sonberk_winery_M93A1815_EDT
Une initiative impensable quelques années en arrière, lorsque l’ensemble des vignobles était sous contrôle étatique.

Principalement planté en riesling (13,5ha), chardonnay, palava et moravian muscat sur des sols de loess et de calcaire, Sonberk nous a littéralement époustouflés par la qualité de ses vins blancs. Admirant le couché de soleil depuis la terrasse, nous dégustons des riesling tendus, frais et d’une grande précision.
Pari réussi pour ce nouveau vignoble aux 150.000 bouteilles, qui a fait le choix de vendanges manuelles et d’un chai par gravité. Les veilles vignes de 30 ans, avec 3 mètres d’écart entre les rangs (système sous l’air communiste pour laisser passer les machines agricoles), ont été replantées à 1,9 mètre et taillées en guyot simple avec 7 à 8 branches.

35_République_tchèque__Moravie-du-sud_M93A2320_EDT
Ici et là, quelques ruches habillent le paysage. Les arbres fruitiers sont légion. Les citrouilles poussent par dizaines. Sonberk est un fier exemple du renouveau viticole tchèque.

Reisten, au sommet de la Moravie

En chemin vers notre prochaine visite, de l’autre côté du lac, nous admirons la beauté de la Moravie et ses nombreux châteaux, trônant sur les sommets des collines environnantes.
Arrivés sur les hauteurs de Pavlov, apparaît Reisten, un domaine de 30 hectares planté en 1999(3), au pied des ruines du château de Divci Hrady, une bâtisse du XIIIe siècle érigée sur le point culminant de la région, à 438 mètres d’altitude.

35_République_tchèque_Vinarstvi-reisten_Winery_Moravie-du-sud_T_L_R_T_6
Ici, les sols calcaires, très riches en calcium, obligent le système racinaire de la vigne à s’établir dans la roche, et semblent donner une typicité particulière aux vins blancs. Ce fameux goût de “pierre à fusil“, dont l’existence n’a jamais été prouvée d’un point de vue scientifique, mais que l’on retrouve indéniablement dans chacun des vins lors de la dégustation.

C’est la fin des vendanges ce matin. Après une matinée de tournage passée avec les travailleurs, nous profitons d’une promenade le long des sentiers escarpés qui mènent aux ruines du château. Le vent me cloue littéralement au mur. Il souffle comme ça plus de 300 jours par an.

35_republique_vinarstvi-reisten_winery_M93A3162_EDT
Quelques belles bouteilles tchèques dégustées lors de notre périple :
Riesling V.O.C 2013, domaine Sonberk
Maidenburg Palava 2013, domaine Reisten (100% palava)
Blanc de Pinot Noir 2014, domaine Stapleton & Springer
Ryzlink rynsky 2011, domaine Sonberk
CTVRTE Pinot Noir 2013, domaine Stapleton & Springer

Compo_bouteille_repu_tcheque
Stapleton & Springer, le pinot noir rock’n roll

Après un délicieux (et oh combien copieux !) déjeuner local, à base de soupe aux boulettes de viande, et d’un civet de biche en sauce, nous entamons la visite du domaine Stapleton & Springer, à 30km de l’Autriche.
Rencontre avec Jaroslav Springer, figure emblématique du pinot noir tchèque. Sa famille fait du vin depuis 300 ans. Quand il avait 6 ans, un hiver où il était obligé de faire les travaux de la vigne, il a fait si froid que les extrémités de ses doigts ont failli geler. Ce jour là, il s’est juré de ne jamais faire de vin. Comme quoi…on peut toujours changer d’avis.

35_République_tchèque_Stapleton-springer_Winery_Moravie-du-sud_M93A4335_EDT
Amoureux de la Bourgogne, il ne jure que par le pinot noir, un cépage perçu comme “bourgeois“ dans le pays pendant la période communiste. Ses trois fils travaillent avec lui les 23 hectares que compte le domaine.
C’est un passionné et un acharné de travail, qui de surcroît a converti son vignoble de façon organique depuis 2007. Ne lui parlez pas de filtration, il déteste. Et l’homme a ses idées : « Je pense qu’exporter ses vins est stupide. Dans un monde idéal, tout le monde ne devrait vendre sa production qu’au maximum à 200 km à la ronde ». C’est un point de vu et je le respecte.

S’en suit une course à l’oie dans l’enclos qui jouxte le vignoble, pour le repas du soir. Jaroslav, après une traque de quelques minutes, finit par attraper la bête et la saigne sur place, dans l’herbe. De retour au domaine, et pour nous remettre de cette fin de balade mouvementée, Jaroslav prend sa guitare électrique et entame un morceau d’Iron Maiden. Le pinot noir a un air rock’n roll.

35_République_tchèque_Stapleton-springer_Winery_Moravie-du-sud_M93A4305_EDT
Contrairement à la plupart des routes des vins du monde, la route des vins de Moravie est un vaste réseau de voies cyclables, pistes ou sentiers, serpentant à travers les vignes entre villages et autres sites pittoresques, sur plus de 1.200 kilomètres. Une invitation au voyage, et probablement le meilleur moyen de prendre le temps d’admirer la beauté de la République tchèque, en se promenant de cave en cave.
Avis aux amateurs, il se pourrait bien que vous ayez trouvé votre prochaine destination de voyage.

WineExplorers’ment vôtre,
JBA

 

Merci aux domaines Sonberk, Reisten et Stapleton & Springer pour leur accueil chaleureux.

(1) La seconde région de production étant la Bohème, à l’ouest, avec 730 hectares.
(2) Wine of Czech Republic, 2016.
(3) Le 1er millésime du domaine Reisten date de 2012.

L’Allemagne, un pays où il fait bon boire

Ayant fait nos adieux à la Suède, nous quittons la fraîcheur des journées scandinaves pour rejoindre l’Allemagne, où nous attendent quelques producteurs atypiques.
Nous optons pour une traversée en ferry de nuit. Départ à 23h30 de Trelleborg. Arrivée à Rostock au petit matin. Comptez 6 à 7h de traversée pour un prix moyen de 69€/personne (prise en charge du camping-car comprise) (1). Une option peu coûteuse, certes ; mais quelque peu sportive pour trouver le sommeil lorsque l’on n’a pas le pied marin !

allemagne_schloss_vollrads_winery_hesse_m93a7733_edt
La vallée de l’Ahr, paradis du pinot noir

Après avoir rechargé les batteries le temps d’un week-end à Cologne chez ma cousine Amélie, direction l’Ahr, l’une des plus petites régions viticoles allemandes, avec à peine 558 hectares plantés (2).
Ici, place aux cépages rouges (3) ! Car bien que l’Allemagne soit principalement connue pour ses (grands) rieslings, elle abrite dans la vallée de l’Ahr une production de Spätburgunder (4) de haute volée. Comment est-ce possible, me direz-vous ? Grâce à un microclimat unique. Cet affluent du Rhin, composé majoritairement d’ardoise – une roche métamorphique qui emmagasine la chaleur – profite de versants exposés plein sud et inondés de soleil, pour le plus grand bonheur du pinot noir.
Résultat, des vins gourmands, frais et d’une grande finesse, aux tannins délicats comme ceux du domaine J. J. Adeneuer, à Ahrweiler.

Le riesling, un vin blanc aux arômes… de pétrole 

Si je devais choisir parmi trois vins à emporter sur une île déserte, je mettrais à coup sûr une bouteille de riesling allemand dans ma glacière ! 

allemagne_schloss_vollrads_winery_hesse_m93a6543_edt
Car le riesling a mille et un parfums, mille et une facettes, rendant son exploration infinie. De sec à sucré, en passant par moyennement sec ou très sucré, tantôt effervescent, tantôt botrytisé, voir partiellement fermenté (lorsqu’il reste des sucres résiduels), il n’a de cesse de surprendre et peux s’accorder avec tous les moments de la vie. Bref, vous l’aurez compris : je suis un inconditionnel de ce cépage !

C’est vers la non moins célèbre région du Rheingau (une fois n’est pas coutume) que nous faisons cap à présent, tentant de percer les mystères du riesling. Un cépage qui développe – paraît-il – des arômes de “pétrole“ avec le temps, nous explique-t-on chez Georg Breuer. Le domaine est connu pour conserver une quantité impressionnante de vieux millésimes en cave.

allemagne_heisse_weingut_georg_breuer_winery_m93a6556_edt
Défaut dans les jeunes vins pour certains, qualité recherchée dans de vieux flacons pour d’autres, les fameuses notes de pétrole dans le riesling n’ont de cesse de faire couler de l’encre. Personnellement, elles m’envoûtent. Conclusion, goûtez ces vins hors normes et posez-vous la question : est-ce que je trouve cela agréable ou pas ? Personne ne le dira mieux que vous.

En Rheingau, mieux vaut ne pas avoir le vertige !

Il y a seulement 30 000 ans, la mer était encore présente dans cette partie du monde. Elle a laissé en témoignage des sols riches en minéraux et sédiments. Ainsi que de magnifiques et vertigineux vignobles le long du Rhin, aux pentes aussi abruptes que rocailleuses, où il faut parfois s’encorder pour ne pas tomber !
“C’est ce qui fait le charme et le caractère unique de nos vins“, nous explique Moritz Nagel, directeur marketing du domaine Schloss Vollrads, un château du début du XVIIe siècle dont on ne peut que tomber sous le charme.


allemagne_heisse_m93a6688_edt
Outre ses 80 hectares plantés exclusivement en riesling, Schloss Vollrads recèle des trésors, comme les plus anciennes archives de ventes de vin en Allemagne datant de 1211, ou encore une salle aux murs tapissés de cuir et d’inserts en or (seulement deux pièces comme celle ci dans le monde, dont une plus petite à Cordoue, en Espagne).
Un domaine à visiter d’urgence, où vous pourrez déguster une grande partie de la gamme sur place, et même observer des chauves-souris à la nuit tombante, pour découvrir leur impact bénéfique sur l’écosystème local.

Quelques vins allemands à découvrir :
Kerner Spätlese 2014, du domaine Weingut Klös
Riesling Alte Reben 2005, du domaine Schloss Vollrads
Riesling Berg Schlossberg Auslese 2010, du domaine Georg Breuer
Trockenbeerenauslese 2010, du domaine Schloss Vollrads
Pinot Noir Kräuterberg VDP–Grosses Gewächs 2011, du domaine Weingut Adenauer

compo_bouteille_allemagne
Weingut Klös, le petit poucet de la Rheinhessen

Bien que la Rheinhessen soit connue pour être la plus grande région de production allemande (5), notre amie Helanie (œnologue en Afrique du Sud et notre première rencontre dans le projet !), nous recommande vivement d’y explorer le domaine Weingut Klös. Rencontre avec Matthias et Simone Klös, deux frère et sœur à contre courant de la région et qui font des 3 hectares du domaine familial une production fort intéressante.
Simone, consultante pour une trentaine de domaines dans la région, nous explique l’importance de son métier depuis son laboratoire d’analyses. “Le côté apprenti chimiste du vin n’a pas toujours bonne presse, il est pourtant fondamental pour assurer au consommateur un produit fini, irréprochable et stable“. Une seule règle : l’hygiène.
J’apprends à détartrer des cuves avec Simone. Sauf que je ne vais pas assez vite et que je me fais reprendre… à juste titre. On ne rigole pas avec la propreté !

allemagne_weingut_klos_winery_rheanie-palatinat_img_1140_edt
L’apprentissage terminé, Simone nous emmène découvrir les “Hohlweg“ (ou chemins creux), ces voies traditionnelles de circulation situées entre deux talus – en général plantés d’arbres – reliant les parcelles agricoles aux villages, hameaux et fermes. Des chemins étroits et difficiles d’accès pour les machines agricoles, mais que l’on conserve comme patrimoine culturel : ils ont joué un rôle majeur de protection, pour les soldats et la population lors de la Seconde Guerre mondiale.

allemagne_weingut_klos_winery_rheanie-palatinat_m93a8177_edt
En conclusion de notre séjour allemand, nous sommes invités à prendre place dans le cockpit à vison panoramique d’un immense Ero grapeliner 6175, pour assister aux vendanges mécaniques du voisin des Klös. Enjambant littéralement le rang de vigne, l’engin fait preuve d’une impressionnante dextérité. D’abord il secoue les pieds de vigne, puis sépare les feuilles et la rafle des baies, collectant ces dernières dans une benne séparée. Tout cela à une vitesse moyenne de 3,7 km/h. Bluffant… 

WineExplorers’ment vôtre,
JBA

 

Merci aux domaines Weingut Adeneuer, Schloss Vollrads, Georg Breuer et Weingut Klös pour nous avoir chaleureusement reçus. Et merci tout particulièrement à Amélie Boudin, Moritz Nagel et à la famille Klös pour leur accueil.


(1) Pour plus d’informations sur les traversées en ferry entre la Suède et l’Allemagne : http://www.directferries.fr/?_ga=1.236306113.1730865352.1472560082
(2) Avec  seulement 558 hectares de vigne pour une superficie totale plantée de 102 000 hectares, la vallée de l’Ahr ne compte que pour 0,5 % du vignoble allemand. Source : Sud de France.
(3) L’Allemagne compte désormais 40% de vin rouge dans sa production annuelle ; dont environ un tiers de pinot noir.
(4) Spätburgunder est le nom allemand du pinot noir
(5) La Rheinhessen (ou Hesse-Rhenanie en français), est la première région viticole allemande avec 26.000 hectares de vigne.